Comment te motiver à bosser quand tu n’as aucune motivation ? 🎯

par

Je crois qu’on a tous connu ce moment.

Mais si, tu sais ce moment où tu es sûr ton lit en train de scroller ton feed Instagram.

Et là, éclair de lucidité : “Merde faut que je me mettes à bosser moi !”.

Le problème c’est que tu n’as aucune motivation.

Tu sais que tu dois travailler et pourtant, tu n’arrives même pas à te lever pour aller sur ton bureau.

Les quelques pas qui séparent ton lit de celui-ci semble être une épreuve.

On connait tous la suite, on regarde notre bureau, on regarde notre portable, on reregarde notre bureau et on se dit :

“Roh ça va, je bosserai demain aujourd’hui on fait une pause”

Sauf que le lendemain, on se retrouve une nouvelle fois sur notre lit, portable en main, photo Insta sous les yeux et on fait quoi ?

Rien.

Dans cet article, j’aimerais te donner les conseils à suivre si tu veux arrêter de faire le zombie sur ton lit.

Je vais te donner les 5 conseils les plus importants pour te bouger le cul et aller bosser, surtout quand tu es en mode “flemme”.

Et si les 4 premiers ne t’aident pas, le cinquième est si efficace que si celui-ci ne fonctionne pas sur toi, je ne sais plus quoi faire.

Mais avant de voir ces conseils, on va se poser une question fondamentale.

 

Au fond, c’est quoi la motivation ?

Parce que c’est bien gentil de voir trouver des astuces et des conseils pour se motiver mais si on ne sait même pas ce que c’est vraiment, on risque de ne pas aller loin.

Si on prend la bonne vieille définition de Wikipédia on a :

“La motivation est, dans un organisme vivant la composante ou le processus qui règle son engagement pour une activité précise.

Elle en détermine le déclenchement dans une certaine direction avec l’intensité souhaitée et en assure la prolongation jusqu’à l’aboutissement ou l’interruption.”

Bref, on a pas tout bien compris quoi.

Non, selon moi et pour faire simple :

La motivation c’est notre capacité, notre envie profonde de vouloir accomplir et faire quelque chose.

Il faut comprendre que bien souvent, la motivation ça vient des tripes.

On sent quand on est motivé pour quelque chose.

On la sent comme une flamme intérieure qui nous pousse à réussir, à accomplir un objectif. 

Il faut donc bien distinguer la motivation de la maîtrise de soi, de l’auto-discipline.

L’auto-discipline, c’est la capacité d’apprendre et d’avancer contre quelque chose qui te résiste, passer à l’action malgré ce que tu peux ressentir. Choisir une vie qui te correspond plutôt qu’une vie par défaut.

Mais c’est avant tout entreprendre des actions en fonction de tes pensées et non pas tes sentiments.

Tu commences à comprendre que la motivation est plus une histoire de sentiment, de ressenti de ce qui t’entoure et que le contrôle de soi vient des pensées, de la raison. 

L’auto-discipline n’est pas le sujet de cet article mais elle fera sûrement l’objet d’un futur.

La motivation, l’auto-discipline se complètent.

Et c’est très bien comme ça. Tu vas peut-être me dire :

“Oui mais si la motivation vient de mon ressenti, de mes sentiments, de mes tripes : comment je fais pour essayer de la contrôler ?”

Et c’est là que je rentre en jeu. 

Les 5 conseils que nous allons voir vont te permettre non pas de créer cette motivation parce qu’elle est instinctive, mais de la faire émerger, de lui laisser la possibilité de se manifester.

Parce que si l’on revient sur notre histoire du début, avec notre lit et notre portable.

Le problème n’est pas l’absence de motivation, car elle n’est jamais complètement absente.

Le problème c’est que celle-ci est cachée derrière un épais brouillard de sentiment pas super productifs. 

Des freins qui enterrent définitivement ta motivation.

Le sentiment de pouvoir rester tranquille dans son lit, le plaisir de juste scroll sur son feed et le sentiment que l’on ressent rien qu’en pensant se lever, se mettre sur son bureau et relire son cours sont tous des freins qui t’empêchent de passer à l’action.

On va donc voir 5 stratégies à mettre en place pour détruire tous ces freins pour enfin permettre à ta motivation de refaire surface.

Et pour commencer, le conseil qui n’est pas vraiment le premier mais qui est nécessaire avant de continuer. 

#0 Retire-toi cette idée reçue de la tête

J’aimerai commencer par dire qu’il existe une idée reçue qu’il faut se retirer de la tête :

La motivation va te pousser à te mettre à travailler.

Alors que c’est l’inverse.

C’est parce que tu te mets à travailler que tu seras motivé pour continuer. 

La motivation vient en travaillant et l’important c’est donc de trouver la motivation nécessaire pour se mettre à bosser.

Si tu préfères : il faut la motiv’ suffisante pour se bouger le cul et après ça roule tout seul.

Eh oui, après tu resteras motivé pour bosser mais si tu n’arrives pas à te lever pour te mettre à travailler, tu vas rester dans ton lit à rien faire.

Donc pour commencer il faut se retirer de la tête que c’est parce qu’on est pas motivé qu’on n’arrive pas à travailler. 

Surtout que bien souvent ce qui est horrible c’est qu’on sait très bien dans notre tête qu’on doit bosser, on doit réviser pour notre exam, on doit faire ces exercices pour comprendre le cours.

Mais on n’a absolument aucune motivation et on ne fait rien. On reste alors dans notre lit sur notre portable ou alors devant Netflix et à intervalles régulier on a notre esprit qui se dit :

Ptain faut qu’on bosse là sinon on est mort

Puis tu regardes ton bureau en bordel et tout ce que tu fais c’est relancer ta série.

Tu te dis bon bah on verra demain et là tu vas te sentir coupable parce que tu n’as pas bosser.

L’idée c’est donc de bosser pour être fier de soi, pouvoir se reposer sans pour autant se sentir coupable et enfin recommencer parce qu’on est motivé pour travailler encore et encore.

#1 Sors dehors

On commence avec un conseil simple, concret mais tellement efficace.

L’idée qu’au moment où tu as besoin de travailler, le moment qu’on connait tous où tu hésites entre rien faire et bosser, eh bien tu vas marcher un peu dehors.

Une petite balade d’une dizaine de minutes. Pas grand chose mais suffisamment pour qu’en marchant tu réfléchisse à quoi faire en rentrant. 

Si tu peux, le mieux est de se balader dans un endroit que tu apprécies. Un parc, une rue qui te rappelle des souvenirs, un bout de forêt etc.

Le fait de sortir va te vider l’esprit et surtout, tu ne seras pas sur ton lit, hésitant entre ton portable et ton livre de maths.

Imagine tu as un gros exam la semaine prochaine et tu sais que tu dois bosser aujourd’hui.

T’es là, tu sais que tu dois bosser mais tu te trouves toujours plus d’excuses pour ne pas travailler.

Tu te mets même à faire le ménage, tu ranges ta chambre, tu ranges ton placard.

Bref, tu fais tout pour esquiver le moment fatidique où tu devrais te mettre sur ta chaise pour relire ton cours et faire des exos. 

Sauf que cette fois-ci tu ne referas pas l’erreur de procrastiner en faisant autre chose.

Tu prendras ton manteau, mettras tes chaussures et tu iras marcher quelques minutes. 

Walk motivation parc
Pendant ces quelques minutes, tu réfléchiras à ce que tu vas faire quand tu seras rentré.

Ok, en rentrant, je pose mon manteau, je range mes chaussures, je me fais un café, je range un peu mon bureau, je prends mon livre de maths, je fais le premier exo, je relis, et je continue”.

En rentrant, suivre ce petit plan te paraîtra si simple que tu te poseras la question suivante :

Pourquoi je ne l’ai pas fait avant en fait ?

C’est ça la puissance de ce premier conseil.

C’est en marchant un peu que tu vas faire un peu de vide dans ta tête, le tri de toutes les pensées que tu as pour garder que celles qui te motivent pour travailler.

Cela te permet de mettre de l’ordre dans tout ça, car c’est ce désordre qui t’empêchait de travailler avant que tu sortes.

Si tu ne peux pas sortir, tu peux tout aussi bien faire une petite séance de sport, de yoga.

Une bonne douche fonctionne pas mal aussi, même si le plus efficace c’est de se balader un peu dehors.

#2 Focus-toi sur une seule tâche

Bien souvent, tu as la motiv’ au fond pour bosser mais tu ne fais quand même rien.

T’ as le sentiment de ne pas savoir par quoi commencer, le sentiment d’avoir une montagne de boulot.

Au final tu restes planté là comme un con (mais t’inquiètes moi aussi).

Bien souvent, le problème vient du fait que “Je dois travailler” est beaucoup trop flou.

En gros, tu essayes de te motiver pour faire une tâche que tu ne connais même pas exactement.

Le conseil qu’il te faut est le suivant :

Concentre-toi sur une seule tâche, la plus précise possible.

Au lieu de te dire “Il faut que je bosse mes maths”.

Tu dois te dire “Je dois faire les exos 3,4 et 5 page 47”.

Si tu visualises exactement ce que tu dois faire, tu visualiseras mieux comment faire.

Plus c’est précis, plus tu cela te sembleras accessible.

Plus c’est accessible, plus cela semble simple.

Plus c’est simple, plus c’est motivant.

Pour réussir à te concentrer sur une seule tâche, et surtout pour te motiver ensuite à continuer, commence par la tâche la plus importante.

Important ne veut pas forcément dire la plus complexe.

Si tu commences par le plus important, la suite te semblera plus facile et tu continueras de bosser sans trop de problème.

Donc la prochaine fois que tu ne sais pas par quoi commencer concentre toi sur un seul truc à faire, et fais-le.

#3 Fais quelque chose, même si c’est de la merde

L’entrepreneur et auteur Tim Ferris (La semaine de 4h) a rapporté les propos d’un des ces confrères, auteur de plus de soixante-dix romans, à qui une personne lui demandait comment il faisait pour être aussi productif et régulier.

Il a simplement répondu : Deux cents mots merdiques par jour, c’est la clé”.

Walk motivation parc

D’accord mais en quoi ça nous concerne ?

Eh bien, l’important pour passer à l’action, c’est donc de commencer par quelque chose, même si c’est vraiment de la merde.

En gros, la prochaine fois que tu veux bosser, commence juste par poser tes fesses sur ta chaise de bureau, prends une feuille, écris le titre du chapitre, le numéro de l’exo, et ensuite tu vas te dire :

Bon bah j’ai commencé autant finir

Ça te paraît débile ?

Un peu mais bon, la seule chose qui compte c’est que ça marche.

Mais pourquoi est-ce que ça marche ?

C’est simple :

  1. C’est facile de faire pas grand chose
  2. Comme on l’a vu, c’est l’action qui entraîne la motivation
  3. C’est tellement bête que ton esprit ne vas pas te freiner

Donc la prochaine fois que tu n’as pas trop de motiv’ pour bosser, tu peux te dire que tu n’as qu’une seule chose à faire pour réussir à te mettre à bosser : commencer par du brouillon.

J’avais un prof de maths au lycée qui nous disait très souvent :

Si vous n’arrivez pas à trouver la solution d’un problème, c’est parce que vous n’avez pas encore essayé de vous tromper.

Vous restez devant votre feuille blanche sans rien faire, alors que pour réussir il faut mettre les mains dans le cambouie et se louper comme il faut.

Mais c’est en se trompant bien comme il faut que vous trouverez des pistes pour trouver la solution.

Bon, je vais pas te mentir, au début j’ai juste rigolé quand il a dit “cambouie”, mais ensuite je me suis dis “Je pense qu’en tant que prof il sait ce qu’il dit.

Et j’ai donc commencé à suivre ce conseil.

Quand je ne savais pas quoi faire pour un exo, je commençais par écrire un début de raisonnement même si c’était faux. Puis commençait à émerger des idées de solutions.

Finalement, j’ai vite appris à suivre ce conseil.

Commencer par de la merde, mais finir par trouver la solution.

La prochaine fois que tu n’es pas motivé pour bosser, dis toi que pour commencer, tu n’as qu’à commencer par faire quelque chose de simple, (faux peut-être) mais c’est comme ça que tu débuteras ta mise en action.

Et c’est ça le plus important.

Arrêter d’être inactif, passer à l’action même pour peu.

C’est comme ça que tu réussiras à être motivé pour continuer.

#4 Prends soin de ton environnement pour bosser

Un autre frein pour toi quand tu veux passer à l’action et enfin étudier, c’est ton environnement.

Combien de fois, en regardant mon bureau en bordel j’étais en mode “Vas-y grosse flemme de bosser là franchement ».

La seule vue des tasses de cafés qui s’accumulent, des feuilles de cours dans tous les sens, des manuels les uns sur les autres, décourage n’importe quel étudiant.

Et pourtant, c’est si simple à changer.

Le conseil est simple mais efficace.

Il te suffit de commencer ta séance d’études par prendre 5 petites minutes pour ranger ton bureau.

En rangeant ton bureau, tu libères physiquement de la place pour travailler mais surtout tu te donnes de la place mentalement.

Comme je le dis souvent, un environnement sain et propre te permet d’avoir un esprit serein.

Mais un environnement en bordel est égal à un esprit en bordel lui aussi.

 

Walk motivation parc

#5 La technique du 3, 2, 1, GO !

Finalement, si toutes les méthodes qu’on a vu précédemment ne fonctionne pas chez toi, il te reste cette dernière technique qui fonctionne super super bien.

Plus qu’un conseil, c’est une vraie technique de ninja !

Pour se faire, au moment où tu hésites pour aller bosser, tu ne réfléchis pas, tu cries dans ta tête ou même à l’oral (même si on risque de te prendre pour un fou) :

« 3, 2, 1, GO » et au GO tu te lèves et tu vas bosser.

Cette méthode est super efficace car elle prend de vitesse notre cerveau.

En effet, il faut à peu près 5 secondes à notre cerveau pour qu’il commence à poser rationnellement le fait de faire un choix.

En prenant de vitesse ton esprit, tu ne passes pas par la case « Hésitation » et tu vas directement à la case « Étudier ».

Si tu ne sais plus quoi faire pour te pousser à passer à l’action, je te garanti que cette méthode fonctionnera.

Ce que tu dois faire maintenant 😎

On a vu ensemble que la procrastination pouvait engendrer du stress et de l’anxiété. Si tu veux commencer tout de suite à ne plus stresser, si tu veux faire un premier pas vers ta réussite, si tu ne veux plus repousser au lendemain, reçois mes conseils chaque semaine directement dans ta boîte mail.

Ne plus procrastiner, c’est l’une des étapes les plus importantes vers ta réussite. 

Si tu veux en apprendre, je t’ai préparé un petit bonus : 5 jours pour arrêter de procrastiner et réussir tes études facilement. 🚀

Dit enfin adieu à la procrastination, Dis adieu à ce sentiment de culpabilité du travail non fait, devient super-productif et profite enfin pleinement de ton temps libre. Tu peux cliquer sur le bouton juste en dessus pour accéder au bonus dès maintenant.

REJOINS LA NEWSLETTER 🎯

✅ 5 Conseils pour en finir avec la procrastination

✅ Des astuces pour devenir encore plus productif

✅ Des citations inspirantes pour te motiver

✅ Des méthodes pour mieux étudier

 

Merci pour ta confiance et à tout de suite pour ton premier conseil !